Skip to main content
Internet

La VDSL c’est quoi ?

Par 20 janvier 2021Sans commentaires

La technologie VDSL (Very High Speed Digital Subsciber), est une évolution, voire une version améliorée, de l’ADSL. En effet, elle utilise la même technologie en faisant passer des données numériques via des paires de cuivre de lignes téléphoniques.

 

connexion webQuel est le débit d’une connexion VDSL ?

La connexion VDSL est un réseau de cuivre existant depuis 2002.

Elle fournit un débit de connexion asymétrique. Mais, ce débit est plus puissant que celui de l’ADSL. Les utilisateurs du réseau VDSL bénéficient alors d’une navigation beaucoup plus fluide et rapide contrairement à l’ADSL, que ce soit en upload (débit ascendant) ou en download (débit descendant). Cela est dû au fait que les signaux soient transportés sur la ligne téléphonique sans interférences et simultanément.

Cette technologie de télécommunication est seulement disponible sur les lignes courtes. La VDSL permet donc d’atteindre une vitesse de débits :

  •  allant de 15 jusqu’à 55 Mégabits par seconde dans un sens,
  • et de l’autre, de 1,5 à 8 Mégabits par seconde.

Tout comme l’ADSL, son débit est susceptible de se réduire si elle se trouve à plus d’1 km du nœud de raccordement des abonnés (NRA).

 

Ses avantages

La VSDL est la technologie la plus adaptée et la moins chère pour alimenter la connexion Internet et VoIP d’une entreprise, à condition qu’elle soit située à proximité du nœud de raccordement.

Ainsi, étant la plus rapide des technologies DSL, ce haut débit d’accès à Internet ne nécessite pas d’installation par câble.

La VDSL est donc une offre grand public qui ne bénéficie d’aucune garantie pour son fonctionnement et qui coûte moins cher que la fibre optique.

 

Son évolution

La technologie VDSL a évolué en proposant une autre offre : le VDSL 2. Ce dernier, activé depuis 2013, permet d’accéder à un débit maximal, dit « débit théorique ». Ce débit a une vitesse de connexion de 100 Mégabits par seconde, similaire à celle de la fibre optique.

Cependant, cette vitesse de connexion est difficilement atteignable parce qu’elle exige une distance de moins d’un kilomètre entre le NRA et le lieu où se trouve l’utilisateur.

Le standard VDSL 2 permet alors une amélioration des débits en émission et en réception d’informations sur les lignes téléphoniques. Il n’est avantageux que pour raccorder des utilisateurs se situant à une distance ne dépassant pas les 1,5 kilomètres.

Par ailleurs, en France, ce protocole est aujourd’hui laissé de côté, au profit de la fibre optique, qui se déploie très largement.

 

Vous avez besoin de renseignements ? Contactez-nous !